Home Non classé Le JEU de l’OIE traditionnel et ses variantes

Le JEU de l’OIE traditionnel et ses variantes

0
SHARE

Historique du jeu

in « Jeux du Monde » – Unicef-Lied –  p127
Le jeu de l’Oie aurait pu tout aussi bien s’appeler le jeu des « Rois » car il doit sa célébrité à plusieurs souverains ou nobles européens du XVIème siècle :
  • à François 1er de Médicis , Grand Duc de Toscane (1574-1587)
  • à Philippe II d’Espagne à qui Ferdinand de Médicis en fit cadeau.
  • Le roi d’Espagne est fasciné par ce jeu de hasard qui rend possible des retournements de situation nombreux.
  • à la cour d’Angleterre où le jeu arrive à la fin du XVIème siècle.
  • Il donne lieu à de très nombreuses éditions imprimées et se répand partout en Europe
Mais ce jeu est sans doute bien plus ancien. Le jeu égyptien du serpent a de grandes similitudes avec le jeu de l’oie. Pour certains le jeu aurait été inventé par des généraux grecs pour passer le temps pendant la longue guerre de Troie!

Pourquoi l’Oie ?

Dans la sagesse populaire on attribue à l’oie la sagesse, la vigilance et une bonne ouïe (les oies sacrées du Capitole), L’oie annonce le danger et par conséquent elle protège. Mais le mot « oie » du titre de ce jeu vient peut-être tout simplement de « ouïr » :  la spirale du jeu évoquerait la forme de l’oreille.
Autre explication, « oie » se dit en occitan « octa » comme « octave ». Le jeu est construit sur une structure périodique, composée d’une série de 9 séquences (octaves) de 7 cases, comme les 7 notes de musique, les 7 couleurs….

En bref, ce jeu est mystérieux par son histoire. Il l’est aussi par la force de ses symboles. Il résume la vie de tout homme avec des cycles de chances et de difficultés, dus au moins en partie au hasard. Ce jeu a toujours fasciné et il a inspiré beaucoup de créateurs. Depuis le XVIème siècle jusqu’à nos jours il a été utilisé pour évoquer des sujets légers ou graves, tels que la Révolution Française, l’affaire Dreyfus, la Grande Guerre mais aussi le Tour de France ou l’actualité française du XXIème siécle dans des journaux satiriques… 

Alors pourquoi ne pas poursuivre la tradition en créant son propre « Jeu de l’Oie ». On peut notamment s’inspirer de la règle du jeu de l’oie pour créer des « jeux Unicef » et faire rimer « Oie » avec « Droits ».

Règle du jeu historique

Le plateau de jeu est un circuit qui peut se présenter sous la forme

  • d’une spirale curviligne
  • ou d’une spirale constituée de parties rectilignes (beaucoup plus facile à réaliser)

On joue en général avec 2 dés.  Le nombre des joueurs n’est pas limité: 2, 3, 4…

  • Dans sa forme traditionnelle, ce jeu comprend 63 cases.
  • 63 est le produit de 9 x 7 dont on a vu ci-dessus la valeur symbolique de ces nombres.
    Parmi ces 63 cases certaines sont « les cases oies » généralement bénéfiques pour le joueur qui tombe dessus. D’autres donnent lieu à des incidents de parcours tels que le puits dans lequel on peut tomber, la prison où l’on perd beaucoup de temps, l’hôtel où on perd (agréablement) un peu de temps, le pont, le labyrinthe et même la tête de mort qui renvoie le joueur au tout début du jeu.
  • Les « cases oies » sont en 9, 18, 27, 36, 45 et 54 (les multiples de 9)
  • Quand on tombe sur une de ces cases, on rejoue sans tirer les dés à nouveau. On garde le nombre donné par le jet de dés précédent.
  • En début de partie si le joueur tire 9 = 6+3, il va en 26 ; s’il tire 9 = 4+5, il va au 53
  • En 6 se trouve un pont : si le joueur arrive sur cette case il va directement en 12.
  • En 19 se trouve un hôtel : si le joueur tombe sur cette case il s’y repose et perd 2 tours.
  • En 31 il y a un puits : si le joueur arrive sur cette case, il « tombe » au fond du puits et il y reste tant qu’un autre joueur n’y tombe pas à son tour et lui permette de sortir.
  • En 42 il y a un labyrinthe qui va ramener le joueur en 30.
  • En 52 il y a une prison : le joueur qui y entre attend 3 tours sans jouer, à moins qu’un autre joueur ne vienne le remplacer.
  • En 58, il y a la mort : le joueur qui arrive sur cette case recommence au début du circuit.
  • Le premier joueur arrivé à la case 63 gagne la partie. à condition de tomber exactement sur celle-ci. Si le nombre donné par les dés dépasse le nombre de cases à franchir, le joueur retourne en arrière et franchit ainsi le nombre exact de cases donné par ses dés.

Variantes des plateaux de jeu

On peut  adapter ces règles ci-dessus.  Notamment assez souvent les circuits ne comprennent pas 63 cases, ce qui conduit à des parties assez longues. On peut en réduire le nombre de cases : pour garder « la fascination » des chiffres et la notion d’octave, on peut retenir un multiple de 7 plus petit (56, 49, 42) 

Jeu de l’oie de 49 cases comprenant 7 séquences (octaves) de 7 cases

On peut trouver sur ce site la description détaillée d’un jeu ayant 49 cases, pouvant être facilement réalisé pour raconter une histoire ou faire le reportage d’événements d’actualité.

Mais on peut aussi des construire des jeux ayant un nombre de cases plus faible (donc avec une durée des parties moins longue) et conservant une structure périodique

Jeu de l’oie de 36 cases comprenant 6 séquences de 6 cases

Cliquer ici pour accéder au Jeu de l’Oie : réalisation simple, économique et actualisable

Variante Jeu de l’oie  avec Quizz

Pour que le jeu soit aussi l’occasion d’acquérir des connaissances, on peut associer un quizz au jeu de l’oie en préparant une liste de questions.
Quand un joueur (ou des joueurs d’une même équipe) arrivent sur une case « oie » ils doivent répondre à une question. Si la réponse est juste, il rejoue sans tirer les dés. Si la réponse est fausse, il n’est pas pénalisé mais perd l’occasion d’avancer plus vite

Exemple : le jeu de l’oie géant Unicef des droits des enfants
cliquer ici pour accéder à ce jeu de l’oie géant des droits

Réalisation du jeu traditionnel

Dessiner un circuit ayant la forme dune spirale curviligne nécessite quelques talents. Choisir une spirale dessinée sur une grille, composée de parties rectilignes comme sur les modèles ci-dessus est beaucoup plus simple. 
Une fois le circuit dessiné, il faut le décorer et trouver notamment les images qui évoqueront le puits, le labyrinthe, le pont, la prison… Un travail passionnant à faire en famille.
Si le jeu est utilisé comme un quizz, il convient de prévoir à l’avance une série de questions-réponses.

Vous pouvez télécharger cette fiche

cliquer ici pour télécharger

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here